LUCIE ISO 26000, mode d’emploi

 

   

   Le label LUCIE est aligné sur les 7 questions centrales de l’ISO 26000 (protection du consommateur, environnement, bonnes pratiques des affaires, relations et conditions de travail, droits de l’Homme, contribution au développement local, gouvernance de l’organisation) auxquelles elle répond par le respect des intérêts des clients et des consommateurs, la préservation de l’environnement, la valorisation du capital humain, l’action loyale et responsable sur les marchés, le respect des droits fondamentaux de la personne, la conjugaison des intérêts de l’entreprise et de l’intérêt général, la transparence du système de décision et de contrôle.

La démarche de l’entreprise qui souhaite bénéficier de l’image de cette norme est simple mais astreignante. Dans un premier temps, afin de mesurer l’écart qui la sépare du référentiel ISO 26000, elle doit s’auto-évaluer. Le constat lui permet de clarifier les points faibles qu’elle devra corriger avant de solliciter officiellement AFNOR ou Vigéo pour une évaluation externe.

Suite au rapport d’évaluation, l’entreprise s’engage sur un plan de progrès et un calendrier de réalisation précis. L’évaluation et le plan de progrès sont les deux piliers sur lesquels un comité indépendant s’appuiera avant de délivrer la labellisation. 18 mois plus tard, une évaluation de suivi sera effectuée et, après 3 ans, la labellisation devra être renouvelée avec une nouvelle évaluation et de nouveaux engagements.

La rédaction

Pour plus de renseignements : http://www.labellucie.com/